URANIUM - Veronique Meignaud

Véronique Meignaud aka Marmotte - Illustrations, sketches, collab., écriture automatique...

05 décembre 2008

~ Muscle

Aimantée à la suppure des insupportables, ces derniers en manque de connexion sanguine, de circuit doré, à travers une irrésistible envie de se trouver dans l'égotisme de son existence ; qu'on a que foutre de ses courbettes "je te partage" !. ne t'en mêle pas, de mon parcours fourmillant de liens ou pas, le "nous ne voudrions pas" nous mènera mal bien dans l'encombre de parasites que lancent tes mains et tes mots spongieux. Tu es l'inclassable de ta propre vie ; le rangé dans les encombrants fragiles de la classe moyenne.

Lui, lui, lui aussi maintenant ; elle, eux, elle, lui et encore lui, surpassent mes tympans ; ce corroborant le fluide qu'appellent mes veines pour respirer, puis muscles qui appellent à s'enfuir, à hurler sur les pierres de Paris, les montures de fondation falsifiées pour sa belle forge massive. Oeil de biche ou regard bovin, on les sauvage d'impatience, les pétrifie dans leur menue consistance, tout comme la pierre vierge, calculatrice en exemple.
Non tu n'es pas maudite, mais la nature les a maudit ; de l'aversion infectieuse tel qu'elle est traduite par notre usage de qualificatifs.

Sonor ~
Saturday Index | Act of Creation
Existensminimum | Jag Tog Din Hand

Posté par V Meignaud à 19:34 - Sketchbook - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    c est assourdissant..

    Posté par Maya, 06 décembre 2008 à 14:36
  • Tant que nous souffrons et que nous serons capables d'aimer, nous n'appartiendrons pas à tout ça.

    Posté par Déserts, 07 décembre 2008 à 12:28
  • Si, si, maudite

    Posté par tiny, 07 décembre 2008 à 16:30
  • maya > on en parlera, le contexte est familier :p

    deserts > oui n'empêche qu'ils nous parasitent un peu la vie.

    tiny > bah considère-les comme des "condamnés" (ho j'suis dure.. ) ou des vampires (c'est mieux), et on leur fera bouffer des oignons.

    Posté par marmotte, 07 décembre 2008 à 19:24

Poster un commentaire